Secte d’Aumagne : les mis en examens sont libres