L’assureur une nouvelle fois condamné pour une clause « obscure et déséquilibrée »